Présentation de l'espèce Pelusios Castaneus

Titre presentation

 

 

 

UN PEU D'HISTOIRE

Le genre Chelonien est apparu il y a environ 315 millionsd'années, durant l'ère mézozoique. 

La première tortue connue à ce jour était une tortue semi-aquatique : la Proganochelys (-210 millions d'années).

Proganochelys 1

 

 

 

 

Le dessin représentant une Proganochelys ci-dessus témoigne de la lente évolution des tortues. 

Deux groupes sont ensuite apparus :

  • "Criptodyrira", qui comprend la majorité des 300 espèces de tortues que nous connaissons aujourd'hui. Les tortues appartenant à ce groupe sont caractérisées essentiellement par une retractation du cou "droite" c'est à dire dans l'axe de la tête, à l'intérieur de la carapace. 
  • "Pleurodira", dont la principale caractéristique est de tourner le cou pour rentrer dans la carapace (en anglophone : "side-neck turtle", littéralement "tortue à cou de coté"). C'est à cet ensemble qu'appartiennent les pelomedusidae, comprenant une vingtaine d'espèces, dont les Pelusios Castaneus. 

Son nom "Castaneus" vient du latin castanea, qui désigne la couleur châtain / marron, qui caractérise sa carapace. 

On peut retrouver cette tortue aquatique sous plusieurs appellations : 

- "Péluse de Schweigger", du nom du scientifique qui a répertorié pour la première fois cette espèce en 1812. 

- "West African Mud Turtle", ou littéralement "Tortue de boue d'Afrique de l'Ouest"

- en Afrique, elle peut être désignée par : Mousseko Moumouile,Vili, Lisseku massi-mvolu, Lissekou-litchinguem ou Lisseko Lititégme (tortue d’eau douce), Masseko Moumassi ou Masseko Moutitégme (*). 

 (*) (Source : Nouvelles observations sur la distribution des tortues de la République du Congo (Chelonii : Pelomedusidae, Trionychidae et Testudinidae) JÉRÔME MARAN, OLIVIER S.G. PAUWELS)

- on la surnomme aussi "Tortue à Plastron Mobile". La partie supérieur de son plastron peut en effet se contracter et rejoindre la partie haute de la carapace. Elle peut ainsi se protéger des prédateurs et de la chaleur, en rentrant totalement sa tête à l'intérieur de la carapace. 

 

Plastron mobile


 

 

La tête large et le cou se replie horizontalement dans la carapace.

La carapace est aplatie et de couleur noisette à gris brun.

Les pattes sont munies de 5 fortes griffes

La face ventrale va du jaune clair au marron foncé.

La peau est grise.

La partie antérieure du plastron dispose d’une charnières mobile (contrairement à la pelomedusa subrufa ,à ne pas confondre) ce qui lui permet de s'enfermer dans sa carapace.

Généralement elle ne dépasse pas les 30 cm avec une moyenne de 27cm est mobile